Philippe Nibart

Contact

filnib@hotmail.fr

Téléphone:  +33 (0)6 63 36 68 69

Site web
icones_sociales_ametis_facebook.60

Mon Activité :

Avant tout, je tiens à préciser que le terme « d’élagueur », qui définit souvent mon activité est inexact. En effet, élaguer un arbre consiste à couper ses branches basses dans le but d’édifier un tronc droit. Ayant suivi une formation de tailles et de soins aux arbres ainsi que les techniques d’accès et de déplacement sur corde ; je me qualifie en tant qu’Arboriste-Grimpeur. J’interviens la plupart du temps pour les particuliers où les problèmes de voisinage, de lumière, de « dangerosité » nécessitent une réponse adaptée entre la demande humaine et la croissance du végétal.

Aux beaux jours lorsque les bourgeons s’épanouissent, je pose la tronçonneuse et j’enfile ma tenue de clown-arboricole. Je sévis essentiellement dans les parcs et jardins, soit en proposant un spectacle arborée d’une heure tout public : « Les Dix Différentes Façons d’s’Hisser dans l’Arbre » . Soit en déambulation,improvisation, intervention pendant des manifestations Nature. Par ailleurs je présente une cirk’onférence d’oiseau bouffon adaptable en intérieur et extérieur : « Le procès du K. bouffon »

Mon Histoire :

J’ai découvert sur le tard et presque simultanément les arts du cirque et le monde de l’Arbre. Jusque là je tentais de concrétiser mes aspirations artistiques en naviguant de petits boulots en formations opportunes en région parisienne.

En 2001, par le biais de ma compagne, ancienne élève de l’école du cirque Plume, en résidence d’un an près de Toulouse avec la compagnie « Free Cirk », je rencontrais leur formateur, Mr Lan N’Guyen. Ne possédant aucune technique corporelle mais une inclinaison certaine pour la pirouette verbale, ce pédagogue hors- pair me permit de libérer et de canaliser mon intime sentiment burlesque. Puis j’appris sur le tas en participant aux différentes représentations de la compagnie, en salle, sous chapiteau, dans la rue. Ce nouveau cirque qui mêlait créativité et discipline, parades fantastiques et préparation logistique, dont chaque bout de trottoir, chaque recoin d’appartement pouvait se transformer en piste aux étoiles me ravit littéralement. Néanmoins, je doutais, frais émoulu saltimbanque, de tenir financièrement . J’acceptais un bilan de compétence organisé par l’ANPE, qui m’identifiait ou animateur socio-culturelle ou élagueur-grimpeur. Je choisis l’inconnu.

Admis en septembre 2001 au CFPPA de Nérac je m’engageais pour sept mois dans la formation adulte de « Tailles et soins aux arbres » sous la houlette d’un autre formidable pédagogue Mr Christian Pagniez. La révélation toute simple qu’il nous transmis, à savoir que l’Arbre est un être vivant, me bouleversa. Durant cette période de « voyage au centre de l’arbre », j’acquis aussi l’ivresse de voltiger au bout d’une corde dans le houppier de ces géants. Fort de cette technique, de cette révélation biologique et sensible, à l’issue du certificat de spécialisation délivré le 10 avril 2002, j’étais devenu arboriste-grimpeur et clown-arboricole. Au début j’ai fait beaucoup d’improvisations clownesques dans des manifestations « nature ». Avec un ami inventif et constructeur nous avons crée « le Rafiot des Cimes », en hommage aux Radeaux des Cimes qui exploraient les canopées tropicales. Le nôtre, rafistolé de bambous et filets de pêche bien qu’ayant une vocation moins scientifique, avait la même origine inconsciente, un rêve d’enfant : naviguer par les arbres ! Il mesura jusqu’à dix mètres de long et fit escale à Cugnaux, Aurillac, Bordeaux, Strasbourg…

En 2004, j’intégrais la coopérative d’activités « Perspectives » à Perpignan. Grâce à cette structure et la générosité de sa gérante Mme Brigitte Roques, je pus pratiquer et déployer mes deux activités en toute liberté.

Depuis quelques temps j’ai posé mes bagages en Haute-Savoie. Et qui sait ? M’enraciner enfin pour mieux voguer !

Pourquoi Amétis

Pour retrouver l’esprit de partage et d’émulsions, d’appuis, de pensées et de parcours multiples d’une coopérative d’activités. D’assumer, d’élaborer, d’essaimer pleinement mes projets artistiques.

Commenter

Verification *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.